Les ponts de racines du Meghalaya

A la frontière du Bangladesh, Cherrapunjee, dans l'État du Meghalaya, est réputé comme l’endroit le plus pluvieux de la planète. La bourgade est habitée par la tribu des Khasi. C’est le point de départ pour le village de Nongriat et ses ponts de racines dans la jungle.

Pont de racines du Meghalaya

Ingénieux, les habitants de Nongriat ont détourné les racines de leurs hévéas pour construire des ponts au-dessus des rivières. Le pont le plus bas date de 180 ans et le plus haut de 80 ans. Les habitants ont réalisé que le premier était inondé par les moussons mais il a fallu trois générations pour en construire un nouveau.

Les hommes de Nongriat grimpent quelque 2000 marches plusieurs fois par jour jusqu’à Tyrna, en haut de la vallée, pour échanger des feuilles de lauriers contre des sacs de ciment. Ce sont aussi des apiculteurs.

Ici, la femme transmet son nom à ses enfants et c’est la plus jeune des filles qui garde la maison.

« On nous a forcés à être Indiens », explique Byron, l’âme du village. Chrétien et fier de l’être, il a affiché chez lui une image de Jésus à côté de son crucifix et s’oppose farouchement au gouvernement de Delhi. Le roi du Meghalaya est à présent seulement chargé de juger du sort des sorciers... 

Envie d'en savoir plus sur le Meghalaya ? Consultez le carnet de bord.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site