Bodhgaya, berceau du bouddhisme, paradis des escrocs

Bodhgaya est à la fois une très bonne et une très mauvaise surprise. Car la ville ne se résume pas à l’arbre de la Bodhi, où le prince népalais Siddhartha Gautama a atteint l’éveil et resta une semaine dans un état de béatitude. Le temple de la Mahabodhi est beaucoup plus imposant que ce à quoi l’on peut s’attendre et la ville entière regorge de splendides temples représentatifs de chaque culture bouddhiste.

Bodhgaya temple de la mahabodhi moine

Le revers de la médaille : c'est aussi un nid d’escrocs locaux en tout genre. Des adolescents essaient de faire ami-ami avec les touristes dans les cafés. Ils les suivent, bientôt rejoints par une flopée d’autres, jusqu’au temple. Comme ils sont plutôt attendrissants et ne demandent pas d’argent, il est très difficile de les congédier. A la fin de la promenade guidée, ils essaient de leur faire acheter un dictionnaire et, pour preuve de bonne foi, veulent montrer le magasin. Cette entourloupe bien connue sert à faire tourner le commerce d’un proche.

Vous croiserez aussi des faux moines. Ils sont plusieurs à rôder en robe, prétextant travailler pour un orphelinat. Ils utilisent l’argent des touristes pour s’acheter moto et téléphone portable. Si quelqu’un vous propose de visiter une école, refusez fermement, sinon ils étudieront votre itinéraire et vous retrouveront le lendemain. Toutes ces suspicions ont été confirmées par des étrangers qui habitent à Bodhgaya.

Mesdames, un faux journaliste rôde aussi au temple. Il prétend travailler comme correspondant pour France 2, ce qui semble plutôt crédible car il cite des journalistes qui existent vraiment, manipule une caméra et montre des images tournées en Inde. Difficile de ne pas tomber dans le panneau ! Il propose ensuite une de ses vidéos sur le Dalaï Lama et réclame un don pour le CD. Ne donnez rien. En soirée, il invite les jeunes femmes à boire un verre. Selon une touriste qui vient régulièrement à Bodhgaya, son objectif est de ramener de jeunes françaises dans sa chambre pour les filmer. Méfiez-vous…

Bodhgaya temple de la mahabodhi

Pour l’anniversaire de Bouddha, des cohortes d’Hindous (cherchez l’erreur !) ont fait le déplacement. Ils dorment dans le parc vers le temple et, avec eux, toutes sortes de mendiants ont aussi fait le déplacement pour profiter de l’évènement. Comme beaucoup de festivals en Inde, l’anniversaire de Bouddha est décevant. Tôt le matin, une procession part de la statue géante de Bouddha jusqu’au temple, où une cérémonie officielle ennuyeuse à mourir se déroule toute la matinée. Seul point d’intérêt, voir les Hindous se presser pour se prosterner devant les statues, alors que les moines bouddhistes du monde entier prient calmement dans le parc. Pour l’occasion, le temple se pare aussi de milliers de guirlandes lumineuses en soirée.

En revanche, la visite du temple de la Mahabodhi est spectaculaire. Celle-ci est gratuite, aussi n’hésitez pas à vous y rendre plusieurs fois par jour. Le parc de méditation est ouvert (25 Rs) avant 10 h et de 17 h à 21 h. Allez-y pour être tranquille. Le sanctuaire, coiffé d’une flèche haute de 50 m, est entouré d’une petite enceinte avec le fameux arbre. Il s’agit en fait d’une bouture. La femme d’Ashoka, jalouse de l’amour voué à Bouddha par son mari, l’avait fait détruire. Avant cela, la fille d’Ashoka avait heureusement récupéré une bouture.

Autour du sanctuaire, d’immenses jardins bien entretenus avec, ici et là, un stupa. Pour parcourir le temple, à partir de l'entrée, le mieux est de suivre l’enceinte principale vers la gauche jusqu’au bassin, avant de visiter le sanctuaire, de méditer sous l’arbre et de vous asseoir dans les jardins, au milieu des moines en prière. Notez en chemin la colonne où les gens jettent des pièces, la grosse cloche offerte par le Sri Lanka et, sur le mur opposé au bassin, la fresque sur la vie de Bouddha, depuis sa naissance, jusqu’à l’Eveil en passant par sa période ascétique.

Bodhgaya temple de la mahabodhi moine meditant

En milieu d’après-midi, lorsque la chaleur est moins étouffante, remontez l’artère principale, Bodhgaya Road, pour découvrir les temples bouddhistes disséminés partout dans la ville. Des panneaux indiquent les directions. Ils appartiennent aux différentes communautés bouddhistes du monde entier : Vietnam, Chine, Tibet, etc… Le temple japonais, très sobre, le Népalais, plus exubérant, et le Thaï, superbe, font partie des plus intéressants. Clou de la promenade, au bout du village, découvrez l’immense statue de Bouddha de 25 m. 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter ou découvrez le carnet de bord.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site